Apprenez comment développer efficacement votre estime de soi.

Comment développer votre estime de soi ?

Pour développer des relations constructives avec les autres, il est important d’avoir une bonne estime de soi. Elle peut être définie comme l’écart existant entre la manière dont une personne s’observe et la manière dont elle aimerait que les autres l’observent. Ainsi, cet écart est plus moins grand selon le niveau d’estime de soi. D’après des analyses faites par deux psychologues : Alain Duluc et Will Schutz, il est possible de faire une corrélation entre l’estime de soi, les perceptions, les sentiments, les ressentis et les croyances d’un individu envers sa propre personne.

Pour améliorer votre estime de soi, il vous faudra avoir une idée des trois composantes indispensables. Il s’agit des sentiments de compétences, des sentiments de sympathie et des sentiments d’importance. Vous devez cultiver ces derniers pour atteindre la bonne perception ou le bon ressenti vis-à-vis de votre personne.

Le sentiment de compétences

Il s’agit d’avoir conscience de vos compétences et de vos capacités. C’est le sentiment de compétences qui vous permet de ressentir que vous êtes capable de réaliser telle chose et d’affronter une quelconque situation.

Lorsque le degré de ce sentiment est élevé, vous avez la possibilité de désirer des choses et de faire vos propres choix. Vous connaissez vos limites et vous savez quand vous devez acquérir de nouvelles compétences.

Cependant, lorsque le degré de ce sentiment est faible, vous aurez tendance à contrôler ou à vous laisser contrôler. Dans ce dernier cas, ce sont les choix des autres qui prennent le dessus.

Afin de cultiver le bon sentiment de compétences, vous devez être capable d’apprécier vos réussites et de vous en féliciter. Vous devez aussi être réceptif aux retours positifs et effectuer des tâches qui la valorisent votre compétence.

Le sentiment de sympathie

L’exercice est le même que pour la compétence. Le sentiment de sympathie se reconnaît chez une personne qui se sent aimable et bienveillante. Ressentir la sympathie pour vous-même, c’est de vous apprécier, avoir une image positive et aimable de votre personne.

Lorsque ce sentiment est élevé, vous pouvez alors vous ouvrir et parler de vous sans complexe et avec la plus grande authenticité au moment opportun.

Si le sentiment de sympathie est faible, vous pouvez devenir inaccessible aux autres.

Le développement de la sympathie envers soi-même demande de se concentrer sur les qualités que l’on se reconnaît. Il faut aussi accepter et se servir de la sympathie des autres pour se valoriser. Cela peut vous amener à vous offrir des cadeaux. (suite en dessous)

Le sentiment d’importance

Une personne qui cultive le sentiment d’importance se sent évidemment importante. Elle comprend qu’elle a de la valeur et surtout qu’elle est digne de l’intérêt que lui portent les autres.

Quand ce sentiment est élevé, vous pouvez tirer le meilleur profit de la situation présente et agir en conséquence. Vous prenez non seulement le temps pour les autres, mais également pour vous aussi.

Néanmoins, quand le sentiment d’importance est faible, vous pouvez accentuer votre présence pour vous donner de l’importance. Par exemple, vous pouvez monopoliser la parole ou l’attention. Si tel n’est pas le cas, vous vous rendrez disponible pour les autres.

Pour faire grandir votre sentiment d’importance, vous devez vous occuper vous-même et vous donner du temps.

Pour cultiver l’estime de soi, il vous faudra évaluer le niveau en vous référant aux trois sentiments abordés. Pour chacun, il faudra déterminer si le niveau est élevé ou faible. Par la suite, vous devez prendre le temps pour une prise de conscience et de déterminer la stratégie à aborder. Ensuite, il vous faudra déterminer la dimension à améliorer en premier. Bien entendu, il n’est pas nécessaire d’être trop dur avec vous-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page