Développement de cultures microfluidiques à base de cellules souches pluripotentes induites humaines pour la recherche sur la douleur: collaboration entre Grünenthal et King’s College London.

Développement de cultures microfluidiques à base de cellules souches pluripotentes induites humaines pour la recherche sur la douleur: collaboration entre Grünenthal et King's College London.

Introduction

Grünenthal, une entreprise pharmaceutique basée en Allemagne, s’est associée au Dr Ramin Raouf du King’s College de Londres pour développer des modèles de culture microfluidique basés sur des cellules souches pluripotentes induites humaines pour la recherche sur la douleur. Cette collaboration vise à créer des modèles plus précis pour la recherche préclinique sur la douleur, car les modèles comportementaux traditionnels des rongeurs ont souvent échoué à se traduire dans le cadre clinique. Les cultures microfluidiques reproduisent plus précisément l’anatomie et la physiologie du système nerveux, ce qui peut apporter des avantages significatifs dans la recherche préclinique sur la douleur.

1. Quels sont les objectifs de la collaboration entre Grünenthal et le King’s College de Londres ?

Grünenthal et le King’s College de Londres ont annoncé une collaboration de 24 mois pour développer des modèles de culture microfluidique basés sur des cellules souches pluripotentes induites humaines et adaptés à la recherche sur la douleur. Cette collaboration vise à s’appuyer sur les travaux pionniers du Dr Ramin Raouf sur les MFC en établissant des modèles utilisant des neurones dérivés d’iPSC humains qui imitent étroitement la fonctionnalité des neurones nociceptifs humains.

READ  Discours de Buhari à la nation nigériane : le texte intégral

2. Pourquoi les modèles comportementaux traditionnels des rongeurs ont-ils échoué à se traduire dans le cadre clinique ?

Les modèles comportementaux traditionnels des rongeurs ont souvent échoué à se traduire dans le cadre clinique en raison de différences fondamentales dans les mécanismes moléculaires, cellulaires et génétiques de la douleur d’une espèce à l’autre. En conséquence, il existe un grand intérêt pour l’établissement de modèles précliniques qui peuvent représenter plus précisément les conditions du corps humain.

3. Qu’est-ce que la douleur chronique ?

La douleur chronique est un fardeau considérable qui touche jusqu’à une personne sur cinq dans le monde et constitue la raison la plus courante de demander de l’aide médicale. Cela met à rude épreuve les systèmes de santé et les économies, tandis que les patients constatent souvent une efficacité limitée des médicaments disponibles.

4. Qu’est-ce que les cellules souches pluripotentes induites ?

Les cellules souches pluripotentes induites (iPSC) sont dérivées d’une cellule somatique qui a été reprogrammée dans un état pluripotent en introduisant des gènes spécifiques codant pour des facteurs de transcription ou en ajoutant de petites molécules qui régulent l’identité cellulaire. Ces iPSC peuvent être différenciés en différents types de cellules avec des caractères uniques, y compris les neurones sensoriels périphériques.

5. Qu’est-ce que les cultures microfluidiques ?

Les dispositifs microfluidiques sont des puces compartimentées composées de différentes chambres, permettant un contact cellule à cellule via une série de canaux de connexion. Les cultures microfluidiques sont utilisées dans cette présente collaboration pour étudier les effets des composés analgésiques sur différents compartiments cellulaires du réseau neuronal sensible à la douleur, ainsi que la communication entre les neurones impliqués dans la signalisation pathologique de la douleur.

READ  5 façons dont ChatGPT pourrait affecter les Égyptiens et la région MENA

6. Quel est le besoin pour de meilleurs modèles transitionnels dans la recherche sur la douleur ?

Les modèles comportementaux traditionnels des rongeurs ont souvent échoué à se traduire dans le cadre clinique en raison de différences fondamentales dans les mécanismes moléculaires, cellulaires et génétiques de la douleur d’une espèce à l’autre. En conséquence, il existe un grand intérêt pour l’établissement de modèles précliniques qui peuvent représenter plus précisément les conditions du corps humain.

7. Quel est le fardeau de la douleur chronique dans le monde ?

La douleur chronique est un fardeau considérable qui touche jusqu’à une personne sur cinq dans le monde et constitue la raison la plus courante de demander de l’aide médicale. Cela met à rude épreuve les systèmes de santé et les économies, tandis que les patients constatent souvent une efficacité limitée des médicaments disponibles.

8. Quel est l’intérêt de l’établissement de modèles précliniques plus précis pour la recherche sur la douleur ?

L’établissement de modèles précliniques plus précis pour la recherche sur la douleur peut représenter plus précisément les conditions du corps humain. Les cultures microfluidiques reproduisent plus précisément l’anatomie et la physiologie du système nerveux, ce qui peut apporter des avantages significatifs dans la recherche préclinique sur la douleur.

9. Quel est le rôle de Grünenthal dans la recherche sur la douleur ?

Grünenthal est un leader mondial de la recherche et de la gestion de la douleur et a proposé six options de traitement essentielles pour les patients souffrant de douleur au cours des dernières décennies. Aujourd’hui, la société se consacre à la création de la prochaine génération de traitements innovants de la douleur sans opioïdes. Pour la R&D, Grünenthal exécute une stratégie de domaine thérapeutique distincte axée sur quatre indications clés de la douleur : la douleur neuropathique périphérique, la douleur chronique post-chirurgicale, la lombalgie chronique et l’arthrose.

READ  Où est le plan de contingence de l'aéroport de Madère ?

10. Qui est le Dr Ramin Raouf et quel est son rôle dans la collaboration avec Grünenthal ?

Le Dr Ramin Raouf est un chercheur de renommée mondiale dans le domaine des cultures microfluidiques qui a été le pionnier de l’utilisation de modèles de culture microfluidique pour étudier les neurones nociceptifs et a établi des modèles de rongeurs sophistiqués. Grünenthal soutiendra le laboratoire du Dr Raouf avec ses compétences dans la caractérisation des CSPi humains et une contrepartie totale de plus de 350 000 £.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut