Les Chrétiens d’Arewa insistent sur le fait que Tinubu et l’INEC lésent les Nigérians.

May 29: Arewa Christians insists Tinubu, INEC shortchange Nigerians

Introduction :

L’article aborde les récentes élections présidentielles au Nigeria et les contestations qui en découlent. Un groupe d’indigènes chrétiens et pasteurs d’Arewa remet en question l’élection de Bola Tinubu en tant que président élu. Le groupe affirme que des preuves solides montrent que le All Progressive Congress (APC), ainsi que Tinubu, ont perdu l’élection présidentielle. Les membres du groupe soulignent également l’érosion continue de la vérité dans le pays et la corruption des politiciens qui ne cherchent qu’à remplir leurs poches.

1. Qui est l’ACIPA et que contestent-ils ?

L’Association des chrétiens et des pasteurs indigènes d’Arewa (ACIPA) est un groupe qui remet en question l’élection de Bola Tinubu en tant que président élu. Ils affirment que des preuves solides montrent que le All Progressive Congress (APC), ainsi que Tinubu, ont perdu l’élection présidentielle.

READ  Atterrissage sécurisé : Binter assure la sécurité

2. Pourquoi l’ACIPA remet-elle en question l’élection de Bola Tinubu ?

L’ACIPA remet en question l’élection de Bola Tinubu en raison de l’érosion continue de la vérité dans le pays et de la corruption des politiciens qui ne cherchent qu’à remplir leurs poches. Les membres du groupe estiment que les politiciens corrompus ont compromis les valeurs et le patrimoine du pays, affectant ainsi le tissu de ses institutions et de son existence.

3. Quels sont les problèmes soulevés par l’ACIPA concernant l’INEC ?

L’ACIPA souligne que l’INEC (Commission électorale nationale indépendante) a illégalement annoncé le sénateur Aishatu Dahiru Ahmed de l’APC comme vainqueur dans certains États, y compris Nasarawa, Kaduna et Gombe, aux élections des gouverneurs et des sénateurs. L’organisme estime que la transmission des résultats des élections des bureaux de vote à l’IREV est entachée de questions sans réponse et de complicité.

4. Comment l’ACIPA décrit-elle l’état actuel du Nigeria ?

L’ACIPA décrit l’état actuel du Nigeria comme étant au bord du précipice. Les membres estiment que le Nigeria a besoin d’une rédemption et d’une restauration immédiates. Les Nigérians, en particulier les jeunes, ont été lésés par les acquis de la démocratie et ont été lésés lors des récents scrutins.

5. Quelle est la position de l’ACIPA sur la vérité et la patriotisme dans la gouvernance publique ?

L’ACIPA estime que la vérité fait défaut tout comme il y a une quasi-absence de patriotisme et de nationalisme dans la gouvernance publique. Les membres considèrent que très peu de déclarations d’anciens chefs religieux osent dénoncer le mal et l’injustice dans la gouvernance publique ainsi que les anomalies et l’impunité des responsables gouvernementaux qui ont la confiance du public.

READ  Diplôme de doctorat décerné à un Nigérian d'ethnies haoussa-yoruba aux États-Unis, par Farooq Kperogi

6. Comment l’ACIPA décrit-elle les politiciens corrompus qui revendiquent le pouvoir ?

L’ACIPA décrit les politiciens corrompus qui revendiquent le pouvoir à notre détriment et à notre péril collectifs comme des personnes qui le font avec dépit parce qu’ils en sont venus à croire que tout le monde a un prix. Ils estiment que ces politiciens ont compromis les valeurs et le patrimoine du pays, affectant ainsi le tissu de ses institutions et de son existence.

7. Quel est le point de vue de l’ACIPA sur l’annonce controversée de Bola Tinubu en tant que vainqueur ?

L’ACIPA estime que le silence du cimetière qui a accueilli l’annonce controversée de Bola Ahmed Tinubu en tant que vainqueur en dit long sur la honte des politiciens désespérés ainsi que du président de l’INEC, Mahmoud Yakubu, qui ont plus à expliquer aux Nigérians et au tribunal. Les membres estiment que les excuses et les mensonges de l’INEC aux Nigérians par le président, Mahmood Yakubu, sont inacceptables et ne peuvent pas être validées par le tribunal des pétitions pour l’élection présidentielle.

8. Quel est le point de vue de l’ACIPA sur l’élection présidentielle au Nigeria ?

L’ACIPA remet en question le résultat de l’élection présidentielle tel qu’annoncé par l’INEC. Les membres estiment que la transmission des résultats des élections des bureaux de vote à l’IREV est entachée de questions sans réponse et de complicité. Ils considèrent que la vérité fait défaut tout comme il y a une quasi-absence de patriotisme et de nationalisme dans la gouvernance publique.

9. Comment l’ACIPA décrit-elle la situation actuelle de la nation ?

L’ACIPA décrit la situation actuelle de la nation comme étant caractérisée par la corruption éhontée des politiciens et la quasi-absence de patriotisme et de nationalisme dans la gouvernance publique. Les membres estiment que les politiciens corrompus qui revendiquent le pouvoir à notre détriment et à notre péril collectifs le font avec dépit parce qu’ils en sont venus à croire que tout le monde a un prix.

READ  La Conférence sur la sécurité au Nigeria de 2023 organisée à Lagos par NISCN.

10. Quelles sont les solutions proposées par l’ACIPA pour résoudre la crise actuelle ?

L’ACIPA estime que le Nigeria a besoin d’une rédemption et d’une restauration immédiates. Les membres considèrent que les Nigérians, en particulier les jeunes, ont été lésés par les acquis de la démocratie et ont été lésés lors des récents scrutins. Ils estiment que la nation a besoin de déclarations claires d’anciens chefs religieux dénonçant le mal et l’injustice dans la gouvernance publique ainsi que les anomalies et l’impunité des responsables gouvernementaux qui ont la confiance du public.

Résumé :

L’article aborde les contestations qui ont suivi les élections présidentielles au Nigeria. L’Association des chrétiens et des pasteurs indigènes d’Arewa (ACIPA) remet en question l’élection de Bola Tinubu en tant que président élu, affirmant que des preuves solides montrent que le All Progressive Congress (APC), ainsi que Tinubu, ont perdu l’élection présidentielle. Les membres de l’ACIPA soulignent également l’érosion continue de la vérité dans le pays et la corruption des politiciens qui ne cherchent qu’à remplir leurs poches. Pour résoudre cette crise, l’ACIPA estime que le Nigeria a besoin d’une rédemption et d’une restauration immédiates.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut