Évaluation de l’activité de l’artérite de Takayasu par échographie localisée

Évaluation de l’activité de l’artérite de Takayasu par microscopie localisée par ultrasons

La maladie inflammatoire vasculaire appelée artérite de Takayasu est une pathologie qui affecte les vaisseaux sanguins, principalement localisée à l’aorte et à ses branches cervicales, viscérales et sur les membres inférieurs. Elle peut entraîner des complications telles que des anévrysmes ou des sténoses artériels.

css

La méthode d’imagerie ultrasonore ultrarapide de microbulles circulantes (MB)

Une équipe de recherche a exploré l’utilisation de la microscopie localisée par ultrasons (ULM) pour obtenir des marqueurs d’imagerie permettant d’évaluer l’activité de l’artérite de Takayasu. Cette méthode d’imagerie ultrasonore ultrarapide de microbulles circulantes (MB) permet de visualiser les flux sanguins microvasculaires in vivo jusqu’à l’échelle du micron.

Les résultats de l’étude

Pour cette étude, les chercheurs ont réalisé une ULM des vasa vasorum de la paroi carotidienne chez 16 patients atteints d’artérite de Takayasu selon les critères du National Institute of Health. Parmi eux, 5 présentaient une artérite de Takayasu active (âge médian 35,8 ans) et 11 une artérite de Takayasu quiescente (37,2 ans).

L’ULM a été effectuée avec une sonde de 6,4 MHz et une séquence d’imagerie dédiée, couplées à une injection intraveineuse de MB. Les MB individuelles ont été localisées, puis suivies, afin de reconstruire l’anatomie et la vitesse du flux vasa vasorum. Les résultats ont montré que le nombre de MB détectés par seconde dans la paroi était significativement plus élevé dans les cas actifs que dans les cas quiescents, avec une vitesse moyenne de 40,5 mm/s dans les cas actifs.

READ  Améliorez votre Gestion avec la Formation Batigest

Les avantages de l’ULM

L’ULM permet donc de visualiser les microvaisseaux à l’intérieur de la paroi carotidienne épaissie dans l’artérite de Takayasu, avec une densité de MB significativement plus élevée dans les cas actifs. Cette technologie pourrait permettre un suivi rapproché par échographie de l’activité de l’artérite de Takayasu, ce qui est actuellement impossible avec les imageries irradiantes (scanner et TEP-scanner) ou coûteuses et peu disponibles (IRM). De plus, cette technologie permet d’explorer la vascularisation de la paroi artérielle, un marqueur utile dans l’instabilité des plaques d’athérome, une pathologiefréquente actuellement investiguée dans l’étude ULTRAVASC. L’étude ULTRAVASC, en utilisant la technologie d’ULM, explore l’imagerie de la paroi artérielle dans l’athérosclérose. Cette pathologie est caractérisée par une accumulation de plaques d’athérome, des dépôts graisseux qui s’accumulent sur la paroi interne des artères. Ces plaques peuvent entraîner des complications telles que des infarctus du myocarde ou des accidents vasculaires cérébraux. L’ULM permet d’observer la vascularisation de la paroi artérielle, ce qui peut aider à identifier les plaques d’athérome instables. Ces plaques peuvent se fissurer et provoquer la formation de caillots sanguins qui peuvent obstruer les artères, entraînant une ischémie tissulaire et des conséquences graves pour la santé. Grâce à la visualisation des microvaisseaux, l’ULM permet également de détecter l’activité inflammatoire de la paroi artérielle, qui est un marqueur important de l’athérosclérose. En effet, l’inflammation chronique joue un rôle clé dans le développement de cette pathologie. L’étude ULTRAVASC vise donc à évaluer l’utilité de l’ULM dans l’identification des plaques d’athérome instables et dans la surveillance de l’activité inflammatoire de la paroi artérielle. Cette technologie pourrait permettre une meilleure prise en charge des patients atteints d’athérosclérose, en permettant une détection plus précoce des complications et une évaluation plus précise de la progression de la maladie.

READ  Comment bien investir dans la cryptomonnaie?
En conclusion, l’ULM est une technologie d’imagerie prometteuse pour l’évaluation de l’activité de l’artérite de Takayasu et pour l’étude de l’athérosclérose. En permettant une visualisation des microvaisseaux et de la vascularisation de la paroi artérielle, elle offre de nouvelles perspectives pour le suivi des patients atteints de ces pathologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut