Résumé hebdomadaire : Mandat d’arrêt contre Poutine, Royaume-Uni de plus en plus autoritaire, condamnation pour meurtre.

The Weekly Round-up: Putin's arrest warrant, "Increasingly authoritarian" UK, Murderer sentencing

Introduction :

Cet article traite de divers sujets tels que la condamnation de la chaîne de supermarchés Morrisons, la réforme judiciaire en Israël, l’émission d’un mandat d’arrêt contre Vladimir Poutine et Maria Alekseyevna Lvova-Belova par la CPI, et les enquêtes en cours contre l’ancien président américain Donald Trump. Il examine également les législations restrictives introduites par le gouvernement britannique, qui ont conduit à une baisse de la note du Royaume-Uni dans l’indice mondial annuel des libertés civiques.

Questions :

1. La CPI émet-elle un mandat d’arrêt contre Vladimir Poutine ?
2. Donald Trump est-il inculpé de charges criminelles ?
3. Le Royaume-Uni est-il de plus en plus autoritaire ?
4. Quelle est la réforme judiciaire en Israël ?
5. Pourquoi la chaîne de supermarchés Morrisons a-t-elle été condamnée à une amende ?
6. Quel est l’impact de la mort de Matthew Gunn sur sa famille ?
7. Quelles sont les propositions du gouvernement pour les meurtriers ayant des antécédents de comportement coercitif ?
8. Pourquoi les règles 2(22) ont-elles été déclarées illégales ?
9. Pourquoi M. Argeseanu est-il extradé en Roumanie ?
10. Quel est l’impact des législations restrictives introduites par le gouvernement britannique ?

Réponses :

1. Oui, la CPI a émis un mandat d’arrêt contre Vladimir Poutine et Maria Alekseyevna Lvova-Belova pour le crime de guerre de déportation et de transfert illégaux d’enfants.
2. Pas encore, mais Donald Trump fait face à des enquêtes en cours sur des paiements « silencieux » effectués par son avocat à la star du porno Stormy Daniels avant l’élection présidentielle de 2016.
3. Oui, le Royaume-Uni a été déclassé de « rétrécie » à « obstruée » dans l’indice mondial annuel des libertés civiques en raison de législations restrictives introduites par le gouvernement, y compris celles liées aux manifestations.
4. La réforme judiciaire en Israël vise à rééquilibrer une structure de pouvoir qui empêche les législateurs de promulguer la volonté du public votant.
5. Morrisons a été condamné à une amende de 3,5 millions de livres sterling après la mort d’un employé en tombant des escaliers lors d’une crise d’épilepsie.
6. Les parents de Matthew Gunn ont décrit l’impact dévastateur que la mort de leur fils a eu sur leur santé physique et mentale, ainsi que sur leur mariage.
7. Le gouvernement prévoit d’augmenter les peines pour les meurtriers ayant des antécédents de comportement coercitif ou qui utilisent une violence excessive envers leurs victimes.
8. Les règles 2(22) ont été déclarées illégales car elles cherchaient à supprimer les preuves d’opinion pertinentes en faveur du secrétaire d’État et il n’y avait aucune preuve que l’interdiction de ces opinions était justifiée.
9. M. Argeseanu est extradé en Roumanie pour voies de fait et atteintes à l’ordre public.
10. Les législations restrictives introduites par le gouvernement britannique ont conduit à une baisse de la note du Royaume-Uni dans l’indice mondial annuel des libertés civiques en raison de leur impact sur les manifestations et leur « rhétorique hostile » envers les migrants et les groupes de militants des droits de l’homme.

READ  La Chambre reçoit 1 014 documents de contrat de la NCC sur l'USPF.

Résumé :

Cet article couvre divers sujets tels que la condamnation de la chaîne de supermarchés Morrisons, la réforme judiciaire en Israël, l’émission d’un mandat d’arrêt contre Vladimir Poutine et Maria Alekseyevna Lvova-Belova par la CPI, les enquêtes en cours contre l’ancien président américain Donald Trump et les législations restrictives introduites par le gouvernement britannique. Ces dernières ont conduit à une baisse de la note du Royaume-Uni dans l’indice mondial annuel des libertés civiques. Le gouvernement britannique a également demandé un seuil légal plus élevé pour toute injonction de ce type qui pourrait être imposée sur les futurs vols d’expulsion. En outre, le gouvernement prévoit d’augmenter les peines pour les meurtriers ayant des antécédents de comportement coercitif ou qui utilisent une violence excessive envers leurs victimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut