Dépenses de 3 billions de livres égyptiennes, revenus de 2,1 billions dans le budget 23/24 : le ministre des Finances

EGP 3 Trillion Expenditures, 2.1 Tn Revenues in ‘23/’24 Budget: Finance Minister

Introduction :

Le ministre des Finances égyptien, Mohamed Maait, a annoncé que le budget de l’exercice 2023/2024 sera de 3 000 milliards d’EGP (97,4 milliards de dollars) pour les dépenses et de 2 100 milliards d’EGP (68,2 milliards de dollars) pour les recettes. Cela représente une augmentation par rapport à l’année précédente. Les paiements d’intérêts sur la dette représenteront 25,6 % des dépenses, tandis que les dépenses sociales, y compris les subventions, s’élèveront à 12,2 % selon les états financiers du ministère pour le budget. Les impôts devraient quant à eux atteindre 1 500 milliards d’EGP (49 milliards de dollars), soit 71,4 % des recettes et 12,9 % du PIB. Le gouvernement égyptien s’attend à un déficit budgétaire d’environ 6,9 % du PIB.

Quel est le budget de l’exercice 2023/2024 annoncé par le ministre des Finances égyptien ?

Le budget de l’exercice 2023/2024 annoncé par le ministre des Finances égyptien, Mohamed Maait, est de 3 000 milliards d’EGP (97,4 milliards de dollars) pour les dépenses et de 2 100 milliards d’EGP (68,2 milliards de dollars) pour les recettes.

READ  JAMB intègrera les étudiants nigérians du Soudan dans les universités

Comment se compare ce budget à celui de l’année précédente ?

Ce budget représente une augmentation par rapport à l’année précédente. Les dépenses étaient de 2 000 milliards EGP (environ 109,1 milliards USD à l’époque) et les recettes étaient de 1 500 milliards EGP (environ 81,8 milliards USD à l’époque).

Quelle est la part des paiements d’intérêts sur la dette dans les dépenses du gouvernement égyptien ?

Les paiements d’intérêts sur la dette représentent 25,6 % des dépenses pour l’exercice 2023/2024.

Quelle est la part des dépenses sociales, y compris les subventions, dans les dépenses du gouvernement égyptien ?

Les dépenses sociales, y compris les subventions, représentent 12,2 % des dépenses pour l’exercice 2023/2024.

Quelle est la part des impôts dans les recettes du gouvernement égyptien pour l’exercice 2023/2024 ?

Les impôts devraient représenter 1 500 milliards d’EGP (49 milliards de dollars), soit 71,4 % des recettes et 12,9 % du PIB.

Quel est le déficit budgétaire attendu par le gouvernement égyptien pour l’exercice 2023/2024 ?

Le gouvernement égyptien s’attend à un déficit budgétaire d’environ 6,9 % du PIB pour l’exercice 2023/2024.

Comment le gouvernement égyptien prévoit-il de financer le déficit budgétaire ?

Le déficit budgétaire sera financé par des emprunts intérieurs et extérieurs.

Quel est l’objectif du gouvernement égyptien en matière d’excédent budgétaire primaire ?

Le ministère des Finances égyptien vise un excédent budgétaire primaire de 2,5 % du PIB.

Quelle est la part du service de la dette dans les dépenses totales du gouvernement égyptien ?

Le service de la dette représentera 56 % des dépenses totales du gouvernement, y compris les dépenses et le remboursement de la dette.

READ  Le PDP nie la prétendue suspension de Makarfi.

Comment le gouvernement égyptien prévoit-il de réduire le taux du service de la dette ?

Le gouvernement égyptien vise à réduire le taux du service de la dette à 6 % d’ici 2026/2027 en augmentant la maturité de sa dette d’une moyenne de trois ans à cinq ans.

Comment le gouvernement égyptien prévoit-il de surmonter les défis économiques actuels ?

Le gouvernement égyptien prévoit de surmonter les défis économiques actuels en recourant aux emprunts extérieurs et intérieurs, en dévaluant la livre égyptienne, en augmentant et en améliorant la fiscalité, en supprimant ou en réduisant les subventions et en mettant en place un programme de privatisation plus lent que prévu initialement.

Résumé :

Le ministre des Finances égyptien a annoncé un budget de l’exercice 2023/2024 de 3 000 milliards d’EGP pour les dépenses et de 2 100 milliards d’EGP pour les recettes, représentant une augmentation par rapport à l’année précédente. Les paiements d’intérêts sur la dette représenteront 25,6 % des dépenses, tandis que les dépenses sociales, y compris les subventions, s’élèveront à 12,2 %. Les impôts devraient représenter 71,4 % des recettes. Le gouvernement égyptien prévoit un déficit budgétaire d’environ 6,9 % du PIB et compte financer ce déficit par des emprunts intérieurs et extérieurs. Le gouvernement égyptien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut