Il tue sa femme de trois jours à Tanta pour avoir refusé des relations sexuelles.

Man in Tanta Kills Wife of Three Days for Refusing Sexual Relations

Introduction :

L’article relate un fait tragique survenu en Égypte où un homme a assassiné sa femme pour avoir refusé des relations sexuelles. Le marié a poignardé sa nouvelle épouse Aya El-Sherbiny parce que celle-ci a refusé à deux reprises de consentir à des rapports sexuels qu’il considérait comme son droit religieux. Le meurtre d’El-Shebiny n’est pas un cas isolé en Égypte, où plusieurs cas similaires de fémicide et de violence domestique ont été signalés. Cet article présente 10 questions en français basées sur l’article, auxquelles des réponses détaillées sont apportées.

1. Qui a assassiné Aya El-Sherbiny et pourquoi ?

Réponse : Aya El-Sherbiny a été assassinée par son mari, un sergent de police de 34 ans nommé Mohamed M., qui a poignardé sa femme parce qu’elle a refusé de consentir à des rapports sexuels qu’il considérait comme son droit religieux.

READ  Le tribunal renvoie l'IGP Alkali et ordonne la nomination d'un nouveau IGP.

2. Pourquoi le meurtre d’El-Shebiny n’est-il pas un cas isolé en Égypte ?

Réponse : Le meurtre d’El-Shebiny n’est pas un cas isolé en Égypte, où plusieurs cas similaires de fémicide et de violence domestique ont été signalés.

3. Qui est responsable de la lutte contre la violence domestique en Égypte ?

Réponse : Le Conseil national des femmes, en collaboration avec ONU Femmes et l’Union européenne, est responsable de la lutte contre la violence domestique en Égypte.

4. Qu’est-ce que le Centre Tadwein a fait pour lutter contre la violence domestique en Égypte ?

Réponse : Le Centre Tadwein a lancé la campagne de sensibilisation « Ils les ont tués parce qu’elles étaient des femmes », qui s’est déroulée d’octobre 2021 à octobre 2022, selon Al-Masry Al-Youm.

5. Qu’est-ce que le ministère public a dit à propos de l’assassinat d’El-Sherbiny ?

Réponse : Le ministère public n’a pas encore fait de déclaration publique à propos de l’assassinat d’El-Sherbiny.

6. Qui est Ibrahim Reda et que dit-il sur l’Islam et les relations entre homme et femme ?

Réponse : Ibrahim Reda est un universitaire d’Al-Azhar, qui a déclaré à la chaîne de télévision TeN TV qu’il n’y a pas de droit religieux de l’homme dans l’Islam, et que Dieu a dit que la relation entre un homme et une femme est basée sur « l’amour et la miséricorde ».

7. Combien de cas de fémicide et de suicide féminin ont été signalés par le Tadwein Center for Gender Studies ?

Réponse : Le Tadwein Center for Gender Studies a suivi 151 cas de fémicide et de suicide féminin.

8. Quels sont les actes sexuels considérés comme interdits par l’islam que le marié aurait poussé la victime à commettre ?

Réponse : Le marié aurait poussé la victime à commettre des actes sexuels considérés comme interdits par l’islam, selon la sœur de la victime.

READ  La détente diplomatique n'est plus? Explication des tentatives de l'Iran pour restaurer les liens avec l'Egypte.

9. Quand a eu lieu la campagne de sensibilisation de 16 jours sur la violence sexiste en Égypte ?

Réponse : Le Conseil national des femmes, en collaboration avec ONU Femmes et l’Union européenne, lance chaque année une campagne de sensibilisation de 16 jours sur la violence sexiste.

10. Quelle est la profession du marié qui a assassiné Aya El-Sherbiny ?

Réponse : Le nom de l’homme est « Mohamed M. » et il est un sergent de police de 34 ans.

Résumé :

L’article relate un cas tragique d’assassinat en Égypte où un homme a tué sa femme pour avoir refusé des relations sexuelles qu’il considérait comme son droit religieux. Le meurtre d’El-Shebiny n’est pas un cas isolé en Égypte, où plusieurs cas similaires de fémicide et de violence domestique ont été signalés. Le Conseil national des femmes, en collaboration avec ONU Femmes et l’Union européenne, est responsable de la lutte contre la violence domestique en Égypte. Le Centre Tadwein a lancé une campagne de sensibilisation « Ils les ont tués parce qu’elles étaient des femmes », qui s’est déroulée d’octobre 2021 à octobre 2022, selon Al-Masry Al-Youm. Le Tadwein Center for Gender Studies a suivi 151 cas de fémicide et de suicide féminin. Le marié qui a assassiné Aya El-Sherbiny est un sergent de police de 34 ans nommé Mohamed M. Selon un universitaire d’Al-Azhar, il n’y a pas de droit religieux de l’homme dans l’Islam, et que Dieu a dit que la relation entre un homme et une femme est basée sur « l’amour et la miséricorde ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut