La violation des droits de l’homme : Je n’ai jamais vécu la situation décrite par Reuters – Maj Gen Hassan Umoru (à la retraite)

Human Rights Violation: At no time did I experience scenario Reuters painted – Maj Gen Hassan Umoru (rtd)

Introduction :

L’article traite des allégations de violations flagrantes des droits de l’homme portées contre l’armée nigériane dans un rapport de décembre 2022. Le général de division Hassan Umoru (retraité) a nié avoir été témoin de telles violations et a déclaré que l’armée était conçue pour sauver les personnes en situation de guerre plutôt que de s’impliquer dans des allégations de violation flagrante des droits de l’homme. Cet article présente 10 questions en français sur le sujet et y répond brièvement.

1. Qui est le général de division Hassan Umoru ?

Réponse : Le général de division Hassan Umoru est un ancien commandant de théâtre de l’armée nigériane à Maiduguri.

2. Quelles sont les allégations portées contre l’armée nigériane ?

Réponse : Le rapport alléguait des avortements illégaux et forcés par l’armée, des meurtres d’enfants et des violations des droits de l’homme contre les femmes.

READ  Le Forum APC du Centre-Nord soutient les positions de zonage du NWC lors de la 10ème Assemblée.

3. Que dit le général Umoru sur les allégations de violations des droits de l’homme ?

Réponse : Le général Umoru a nié avoir été témoin des allégations de violations flagrantes des droits de l’homme portées contre l’armée nigériane dans son rapport de décembre 2022.

4. Comment l’armée nigériane est-elle conçue selon le général Umoru ?

Réponse : L’armée nigériane est conçue pour sauver les personnes en situation de guerre plutôt que de s’impliquer dans des allégations de violation flagrante des droits de l’homme.

5. Que dit le général Umoru sur le rapport de Reuters ?

Réponse : Le général Umoru a déclaré que le rapport sur les violations présumées des droits de l’homme par l’armée lors d’une opération de contre-insurrection publié par Reuters est sans fondement.

6. Que dit le général Umoru sur les allégations de Reuters ?

Réponse : Le général Umoru a déclaré : « Les allégations selon lesquelles les forces armées nigérianes ont incendié des maisons dans lesquelles vivaient des êtres humains, les tuant ainsi et ont pratiqué une série d’avortements, en particulier celui d’un adolescent de 14 ans, sont touchantes. Mais à aucun moment je n’ai vécu le scénario que vous venez de peindre ».

7. Que dit le général Umoru sur l’assistance médicale aux victimes de l’insurrection ?

Réponse : Le général Umoru a observé que bien que l’hôpital médical de la 7e division soit en place, le GOC était responsable de la rédaction médicale de la 7e division.

8. Que dit le général Umoru sur les allégations selon lesquelles l’armée aurait incendié des maisons où vivaient des êtres humains ?

Réponse : Le général Umoru a dissocié l’armée lorsque le panel a allégué qu’ils avaient incendié des maisons où vivaient des êtres humains, auraient administré du poison et ouvert le feu sur des enfants.

READ  "Muhammadu Buhari et la tragédie de la longue rancune, par Chidi Anselm Odinkalu"

9. Que dit le général Umoru sur la conduite de l’armée nigériane ?

Réponse : Selon Umoru « Il n’y a jamais eu de mauvaise conduite, honnêtement, je suis surpris d’entendre tout ce qui a été dit ».

10. Quelle est la conclusion de l’article ?

Réponse : L’article présente les déclarations du général de division Hassan Umoru (retraité) niant les allégations de violations flagrantes des droits de l’homme portées contre l’armée nigériane dans un rapport de décembre 2022. Le général Umoru a déclaré que l’armée était conçue pour sauver les personnes en situation de guerre plutôt que de s’impliquer dans des allégations de violation flagrante des droits de l’homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut