Le Plateau APC attaque le PDP en déclarant « Arrêtez de nier que vous n’avez aucun cas devant la cour »

‘Stop denying you have no case in court’ – Plateau APC tackles PDP

Introduction :

L’article décrit les récentes attaques du Congrès de tous les progressistes (APC) de l’État du Plateau contre le Parti démocratique populaire (PDP) de l’État. L’APC a accusé le PDP de tromper le public en prétendant ne pas avoir d’affaire à répondre devant le tribunal. L’article décrit également les différentes affaires judiciaires en attente de réponse devant les tribunaux à la reprise du tribunal électoral.

10 questions en français à partir de l’article

1.

Quelles sont les attaques récentes de l’APC contre le PDP de l’État du Plateau ?

2.

Pourquoi l’APC accuse-t-elle le PDP de tromper le public ?

3.

Quelles sont les affaires judiciaires en attente de réponse devant les tribunaux à la reprise du tribunal électoral ?

4.

READ  La police défile des cultistes suspects et un ouvrier agricole qui aurait violé à mort une grand-mère de 80 ans à Ondo.

Qu’a déclaré le secrétaire d’État à la publicité de l’APC, M. Slyvanus Namang, lors de la conférence de presse ?

5.

Que dit l’APC à propos des sauts périlleux juridiques en série et de la mésaventure politique du PDP ?

6.

Quelle est la tendance qui a attiré l’attention de la cour d’appel ?

7.

Qu’a dit Bar Caleb Mutfwang, le gouverneur élu, à propos du PDP ?

8.

Pourquoi l’APC affirme-t-elle que l’affaire du PDP a été rejetée ?

9.

Quel a été le revers majeur subi par le PDP hier ?

10.

Pourquoi le PDP a-t-il recours à se cogner la poitrine ?

Réponses aux questions

1. L’APC a récemment attaqué le PDP de l’État du Plateau en l’accusant de tromper le public en prétendant ne pas avoir d’affaire à répondre devant le tribunal.
2. L’APC accuse le PDP de tromper le public en prétendant ne pas avoir d’affaire à répondre devant le tribunal car il y a une avalanche d’affaires judiciaires en attente de réponse devant les tribunaux à la reprise du tribunal électoral.
3. Les principales affaires judiciaires en attente de réponse devant les tribunaux à la reprise du tribunal électoral sont des affaires concernant les élections générales de 2023.
4. Lors de la conférence de presse, le secrétaire d’État à la publicité de l’APC, M. Slyvanus Namang, a averti le PDP de ne pas se laisser emporter par une victoire qui sera bientôt revendiquée devant les tribunaux.
5. L’APC fait référence aux sauts périlleux juridiques en série et à la mésaventure politique du PDP qu’elle a observés avec un vif intérêt.
6. La tendance qui a attiré l’attention de la cour d’appel est le penchant du PDP pour la désobéissance flagrante aux ordonnances des tribunaux et aux verdicts des tribunaux compétents.
7. Bar Caleb Mutfwang, le gouverneur élu, avait déclaré un jour sur les réseaux sociaux que le PDP n’avait aucune affaire devant la Cour suprême.
8. L’APC affirme que l’affaire du PDP a été rejetée en raison du manque de poursuites diligentes car les faits déposés par le parti étaient trompeurs, biaisés et faux car ils étaient des abus flagrants de la loi électorale.
9. Le PDP a subi un revers majeur lorsque la Cour suprême a refusé de manière flagrante d’entendre leur affaire, la déplaçant ainsi au 11 septembre 2023, cela survient après que le PDP a abandonné la poursuite qui a été rejetée en chambre le 7 décembre 2022 faute de poursuites diligentes.
10. Le PDP a recours à se cogner la poitrine car il ne veut pas que les tribunaux ou les cours le priver de son mandat divin.

READ  Le Sénat confirme la réaffectation de Dabiri-Erewa en tant que PDG de la NIDCOM.

Résumé de l’article

L’article décrit les récentes attaques de l’APC contre le PDP de l’État du Plateau en l’accusant de tromper le public en prétendant ne pas avoir d’affaire à répondre devant le tribunal. L’APC a averti le PDP de ne pas se laisser emporter par une victoire qui sera bientôt revendiquée devant les tribunaux. L’article décrit également les différentes affaires judiciaires en attente de réponse devant les tribunaux à la reprise du tribunal électoral. La tendance du PDP pour la désobéissance flagrante aux ordonnances des tribunaux et aux verdicts des tribunaux compétents a attiré l’attention de la cour d’appel. Le PDP a subi un revers majeur lorsque la Cour suprême a refusé de manière flagrante d’entendre leur affaire. Le PDP a recours à se cogner la poitrine car il ne veut pas que les tribunaux ou les cours le priver de son mandat divin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut